Fédérale 1 : 17ème journée

ÉQUIPE 1ère : PEYREHORADE / FLOIRAC : 36 – 34 ( Mi-temps 13 – 13 )

Les Verts ont eu le mot de la fin

Après de multiples chassés-croisés au score, Peyrehorade renverse la table à la 82e, marquant un essai suite à une pénalité obtenue en mêlée, un secteur où il a souffert…

Final haletant à Peyrehorade où les locaux l’emportent à la sirène, face à une surpuissante équipe de Floirac, dominatrice en touche et en mêlée. Le paradoxe, c’est que c’est sur la dernière mêlée que les Verts ont renversé la table. On est à la 80e, ils sont menés 29-34 et obtiennent une mêlée à proximité de la ligne de Floirac. Ils sont alors bien inspirés de faire revenir leur pilier Le Bonnec, qui donnait des signes d’impatience sur la touche. La mêlée obtient alors une pénalité inespérée, tant elle avait été en souffrance depuis le début du match. En pareil cas, quand on est mené de 5 points, il est d’usage de demander une pénaltouche. Mais c’était ici une option à haut risque tant les girondins étaient maîtres des airs. La mêlée, alors ? Très risqué aussi car ce n’est pas parce que ça avait marché une fois qu’il fallait tenter le diable. Il n’y avait donc pas d’autre choix raisonnable que de jouer la pénalité à la main. Les Verts pilonnent la ligne mais ils n’arrivent pas à la franchir car les Rouge, à 13 contre 15, la défendent avec acharnement. Le centre Pinaquy finit par passer, le score passe à 34-34. La transformation semble une formalité pour T. Discazeaux mais, histoire de faire durer le suspense, il lui faut un poteau rentrant pour donner la victoire aux siens, et repousser ainsi Floirac, un adversaire direct à la qualification, à 10 points au classement…

Peyrehorade revient de loin, un peu comme il l’avait fait contre Nantes, avec un essai de 80 mètres qui avait renversé la table. Quant à Floirac, c’est l’inverse, après Nantes dimanche dernier, il perd à nouveau sur le fil…

Dans ce match, Floirac a dominé en mêlée mais aussi en touche, marquant deux essais sur groupé pénétrant. Ses lignes arrière ont aussi été efficaces avec deux essais aux termes de mouvements très enlevés de Batista et Cadiou.

Mais Peyrehorade a toujours été dans le match. C’est même très étonnant, en étant autant dominés dans les phases de conquête. Et en plus, les choses se sont plutôt mal passées de ce côté là parce que c’était un match avec beaucoup de mêlées, donc usant pour les Verts. Peyrehorade avait aussi plusieurs absents de marque (Bomard, Sallaberry, Duvigneau devant, Belleret derrière). Malgré tout cela, au final, on reste sur l’impression que Floirac a fait le plein, qu’il a engrangé tout ce qu’il a pu et a eu peu d’autres occasions. Peyrehorade a eu autant de ballons, récupérés grâce à son habituelle efficacité défensive. Son pack, en dehors des phases de conquête, est très dynamique et il a largement été au niveau de celui de son adversaire. Peyrehorade s’affirme aussi de plus en plus dans sa capacité à mener des mouvements de grande envergure tel que celui qui a amené l’essai de Grugier. De l’opportunisme aussi, avec cette pénalité qui touche le poteau mais avec du monde pour récupérer le ballon et permettre au pilier Lescoulié de conclure.

Les deux équipes ont aussi montré qu’elles ne voulaient rien lâcher. En deuxième mi-temps, Floirac est passé par trois fois devant au score, aux 57e , 68e et 73e. Peyrehorade lui a rendu la pareille, aux 65e, 71e et 82e. Ce match ne valait pas que par son final….

Jean-François Peyrucat

Match au stade Joseph Dabadie – Beau temps, terrain impecable – SPECTATEURS : 675 environ –

ARBITRE : Jérémy Veyssière

Pour Peyrehorade

3 E de Lescoulié (31e), Grugier (68e), Pinaquy (82e) – 3 T (31e, 68e, 82e) et 5 P (7e, 23e, 48e, 52e, 65e) de T. Discazeaux

Pour Floirac

4 E de Pivert (38e), collectif (57e), Batista (68e), Cadiou (73e) – 4 T (38e, 57e, 68e, 73e), et 2P (19e, 25e) de Gagnac

Evolution du score

(3-0)(3-3)(6-3)(6-6)(11-6)(13-6)(13-11)(13-13) – Mi-Temps (16-13)(19-13)(19-18)(19-20)(22-20)(22-25)(22-27)(27-27)(29-27)(29-30)(29-32)(34-34)(36-34)

Les équipes

Peyrehorade

T. Discazeaux – J.Discazeaux, Lamaison, Pinaquy, Ladevie – Eyhérabide (o), Gatuingt (m) – Jardel, Dubois, S. St Cristau – Peyres, Grugier – Lescoulié (cap), Lagraula, Le Bonnec

Sont entrés : Lassept, R. St Cristau, Adami, New Hook (19), Dechavanne (20), Doussy, Nayraguet, Douet

Cartons jaunes : Le Bonnec (37e), R. St Cristau (60e)

Floirac

Gagnac – Gougeon, Amon, Grigolia, Guiraud -– Cadiou (o), Blot (m) – Seru, Richard (cap), Hontarrede – Hay, Jourdan – Traore, Lebastard Pivert

Sont entrés : Cadouel, Clamy-Edroux, Batista, Defreitas, Brethes, Bossalot, Janikowski, Salandria-Ruiz

Carton rouge : Blot (double carton jaune, 21e et 52e), Gagnac (75e)

Ils ont dit à Sud-Ouest

Sébastien Jaca, co-entraîneur de Peyrehorade

« On a beaucoup subi physiquement, mais ce dernier essai, où l’on a su être patient et en maîtrise, est très révélateur. Il est en train de se passer quelque chose ici…. »

Richard Hill, manager de Floirac

« Le match était gagné mais on a fait quelques fautes idiotes qui ont remis Peyrehorade dans le match. C’était déjà le cas la semaine dernière contre Nantes. On va régler ce problème de discipline et on va y arriver ! »

Le dicton du jour de Daniel « Salviac« , notre speaker

Si tu gardes le gnac du match à Bergerac

Tu peux passer le cap des derniers qui t’ont battu : Floirac !

Classement :                                                                                                                                                                                                       

1.Nantes, 60 ( 17 m.); 2. Peyrehorade, 58 (16 m.); 3. Oloron, 50 (16 m.); 4. Nafarroa, 49 (17 m.); 5. Tyrosse, 48 (16 m.); 6. Floirac, 48 (16 m.); 7. Mauléon, 43 (16 m.); 8. Saint-Médard-en-Jalles, 42 (16 m.); 9. Barbezieux-Jonzac, 42 (17 m.); 10.Bergerac, 36 (17 m.); 11. Tulle, 23 (16 m.); 12. Rion/Morcenx, 14 (15 m.)

ÉQUIPE ESPOIRS : PEYREHORADE / FLOIRAC : 38 – 09

À venir.

Classement :                                                                                                                                                                       

1. Mauléon, 60 (16 m); 2. Barbezieux-Jonzac, 56 (17 m); 3. Peyrehorade, 56 (16 m); 4. Tyrosse, 49 (16 m); 5. Saint-Médard-en-Jalles, 47 (17 m); 6. Nantes, 42 (17 m); 7. Nafarroa, 42 (17 m); 8. Oloron, 38 (17 m); 9. Floirac, 36 (17 m); 10. Bergerac, 25 (17 m); 11. Tulle, 11 (16 m);12. Rion/Morcenx, 4 (16 m)